samedi 19 janvier 2013

Jeudi 27 décembre, + message d'Adamu; "L'acceptation"




Totalement décalée ! Je me suis couchée à 20h30 pensant juste faire une méditation mais je me suis endormie et réveillé à 1h30 du matin. Comme je n’avais plus envie de dormir, je suis restée debout.
Je suis allée sur le site de Louis où j’ai copié collé des messages d’Adamu. Du coup, ça m’a amené sur le site de Zingdad qui le canalise. 

Rajout du 19 janvier, date à laquelle je publie cet extrait de mon journal intime:
Comme je parle de "l'acceptation de ce qui est", depuis un certain temps, je poste le début du message d'Adamu, dont vous pourrez lire la suite sur la presse galactique.
Ainsi, nous pourrons en parler ensemble. J'attends vos commentaires avec impatience...

Mercredi 26 décembre,




Ce matin, je me sens reposée, calme, remplie d’enthousiasme pour cette journée qui commence dans le doux silence de la nuit.
Je n’ai toujours pas écouté la conférence de Simon Leclerc tant mes journées sont pleines et plus dans l’action que dans le mental. 
Quand je pense qu’il y a peu, je dévorais les messages, de mes sites favoris, les attendais et me languissait quand ils se faisaient rares ! 

Mardi 25 décembre deuxième,




Je me rends compte que malgré mes progrès, je reste encore influençable. 
Je viens de relire quelques pages écrites l’année dernière parce que je commence à faire le tri dans mon journal. 
C’est hallucinant comme ça m’a replongé dans le même état d’esprit qu’à l’époque...

L’arrivée de la famille des voisins promettant du bruit à venir, a ajouté une couche et c’était limite que je me décourage.
Je peux tout de même constater que je ne tombe pas dans les vieux pièges d’avant.
Même s'il y a toujours ces cachets! 
J'essaie de ne plus m'en faire de ce côté, mais j'ai bien du mal! 
Je sais pourtant que la solution, c’est de continuer d’être dans l’amour inconditionnel envers moi-même et l’acceptation de tout ce que je suis.

Mardi 25 décembre,




Il est 1h07 et après avoir dormi deux heures dans mon lit sans Poupoune, mon chat « préféré », je me suis levée comme si j’avais dormi une nuit entière !
J’ai ravivé le feu qui s’était éteint et fait chauffé de l’eau pour faire un café. 
Quelque chose m’a poussé à me lever, comme un enfant qui voudrait ouvrir ses cadeaux !...
Les miens sont ceux de ma présence divine qui m’éclaire chaque jour, chaque nuit.
Merci mon âme, merci ma présence divine, merci de m’enseigner, merci de me montrer comment guérir, de me faire comprendre tout ce qui est essentiel : savoir aimer, savoir faire circuler l’énergie d’amour inconditionnel en soi, par des gestes concrets. 

Savoir aimer avec authenticité, en étant qui on est vraiment et laissant l'autre être aussi lui-même. C’est ainsi un échange d’amour équilibré, une libre circulation énergétique qui ouvre le cœur de chacun, éveille l’âme jusque dans les cellules, jusque dans l’ADN réalisant ainsi une guérison profonde, une transmutation des programmes basés sur la dualité, en programmes basés sur l’unité, l’amour inconditionnel! 

Lundi 24 décembre deuxième,





Je viens d’avoir ma frangine au téléphone et on a décidé de fêter le nouvel an, ensemble ! Voilà qui commence bien l’année, d’avoir l’occasion de repartir à zéro ! Sa psy lui a lu la lettre que je lui avais envoyée, ce qui lui a permis de comprendre...

Lundi 24 décembre,




En écrivant la date, je me dis tiens, aujourd’hui c’est le réveillon de Noël ! Je dois dire que depuis que je suis « connectée » à toutes mes dimensions, c’est tous les jours une renaissance christique. Derrière ces mots compliqués, il y a juste le fait d’être conscient de ses pensées, de ses émotions, de son cœur et du petit plus qui réside en chacun, la petite étincelle qui éclaire chaque chose et fait du quotidien un délice de chaque instant. Rien d’extraordinaire si ce n’est que d’être présent et heureux de l’être. Dans cet état, on accepte autant ses défauts que ceux des autres, on voit en eux la singularité de chacun...

Dimanche 23 décembre deuxième,




Petite sieste, enfin méditation. Là encore, j’ai toujours du mal à déterminé ce que je fais réellement. J’appelle une sieste, un moment de repos où je m’endors et méditation, un moment de repos où je calme ma respiration sans roupiller. De plus en plus souvent, je vois ces belles couleurs violettes, fushia, doré parfois, blanc lumineux, défiler devant mes yeux fermés. Parfois c’est des traits lumineux enchevêtrés. Bien que je n’y comprenne rien, c’est joli et comme je suis relaxée, tout est bien. Allons faire un tour sur la presse galactique du jour...

L'amour restaure, rétablit l'ordre intérieur




"Grâce au soleil en ton cœur, 
il t'est permis de changer les ténèbres en clarté, 
et tu vis dans le bonheur, 
s'il y a du soleil en ton cœur"*


4h10 ! C’est un peu tôt pour me lever mais un élan m’a poussée hors du lit, alors je le suis. Mon corps physique sera régénéré par le soleil de midi.
La vie devient de plus en plus palpitante, riche, épanouissante et je mesure l’importance de la croix, chaque jour un peu plus. Je ne parle pas du clavaire, je parle de ce symbole puissant qui en deux traits (d’union), montre le chemin du retour de la maison, sur cette terre. Je devrais plutôt dire le retour de Dieu sur terre...