lundi 21 janvier 2013

Dimanche 6 janvier deuxième, ça va, ça vient!



Bientôt huit heures et je suis prête à embrasser cette journée avec enthousiasme bien que la fatigue se fasse un peu ressentir. Je suis debout depuis 3h30 et j’ai déjà bien rempli cet espace.
Petit rappel de la « leçon » de ce matin :
Honore ta vie en suivant ton cœur, tes envies, ton instinct, tes inspirations intérieures, tes guides de l’invisible et du visible, à travers les mots des gens que tu rencontres et même au travers des silences de ceux dont tu attends des nouvelles...

Dimanche 6 janvier, Madame sans gêne!




Levée depuis 3h30, réveillée par l’odeur de bistre qui a coulé, j’ai ouvert l’ordi pour relire ce que j’ai écrit hier soir. Je suis plus que jamais décidée à continuer de guérir l’enfant intérieur, à suivre mon instinct, mon cœur, ma foi en l’humain divin. 
Idem pour la création de mon blog. Le fait que Louis ne m’ait pas répondu et surtout que ça me fasse douter de la valeur de mon journal ce qui me montre que je doute encore de moi, me pousse à me dire que si je veux avancer, il faut que j’active la confiance en soi, et celle en ma présence divine...

Samedi 5 janvier, puissances




Hier, il a fait jusqu’à 22° ! J’en ai profité pour laisser le poêle s’éteindre afin de le nettoyer entièrement. C’est hallucinant la vitesse à laquelle il s’encrasse ! Je tape sur le tuyau pour que le goudron tombe. J’ai rempli un sac plastique entier ! 
Pas de chauffage cette nuit, je me suis contentée de laisser la fenêtre de la cuisine ouverte jusqu’à 22h. Je considère toute cette crasse, comme le symbole de ce qui me reste à nettoyer à l’intérieur. L’état de victime, la culpabilité, le sentiment d’indignité…

"Le retour de la femme libre" Marie Madeliene...Hommage aux femmes, à l'énergie féminine, à la mère divine, à la terre mère

 L'énergie féminine a besoin d'être aimée, revalorisée. De retrouver sa juste place, de retrouver son intégrité, son vrai pouvoir. Celui d'aimer généreusement comme la terre mère. Celui d'être connectée à son âme, sa sensibilité. L'image de la femme, femme objet. Qui ne peut exister qu'entre mère et salo..., dans beaucoup de cerveau masculin. Comme la guérison c'est l'acceptation, il n'est pas question d'ajouter de la violence à la violence, de l'incompréhension à l'ignorance...Le mouvement de libération de la femme a eu son utilité mais, l'Amour de chacun pour tout ce qu'il est, pour le féminin et e masculin en soi, est la solution Idéale...

Voici donc ce qu'en pense Jeshua, Marie Madeleine et Marie...et moi, depuis que j'ai lu ce qui suit, que je dédie à toutes les femmes en général, en particulier à celles qui souffrent et a mes amies, Nathalie, Carmelle, Marie-bénédicte, Danièle, Marie, Sophie, Réjane... à mon âme sœur, Pascale:

Vendredi 4 janvier, lâcher prise de sa famille de naissance




Réveillée à 2h du matin comme si c’était le matin, je me suis levée pour voir l’état du poêle. J’ai allumé l’ordi, fais chauffer de l’eau et roulé une clope. En relisant ce que j’ai écrit hier, je ne peux m’empêcher de parler du « hasard » qui m’a amené à lire un message de Jeshua : (dans la rubrique "série de la guérison",) le texte"Lâcher sa famille de naissance" reçu par Paméla Kribbe. J’ai trouvé un extrait dans la rubrique « les meilleurs textes »  du site de Louis. Je suis allée dans mes documents pour retrouver le texte intégral et les larmes ont monté de voir combien tout ce que je m’étais dit l’après midi même, était confirmé par les mots de Jeshua...

Jeudi 3 janvier suite, + lien message Hilarion




C’est finalement ma foi au christ qui m’a réconcilié avec tout ce que je suis. 
Enfin c’est ce que je pensais mais si ça revient encore en rêve, c’est que je n’aime pas encore assez mon corps physique. Que je ne l’accepte pas totalement.
Pourquoi devoir se faire souffrir par l’épilation ? Pourquoi se dénaturer autant ? 
Pour répondre aux exigences de la mode ? Ma grand-mère disait souvent : « il faut souffrir pour être belle ! »...

Jeudi 3 janvier,




Jour relié au chakra du cœur. 5h30, belle journée pour se tourner vers l’extérieur. 
Je vais aller faire des courses. J’ai enfin pu dormir suffisamment et profondément, ça change la vie !
J’ai remarqué que depuis quelques temps, je m’étirais en mettant la poitrine en avant et les bras en arrière, comme pour ouvrir le chakra du cœur...