mercredi 21 mars 2018

« 21 jours de méditations gratuites guidées par Deepak Chopra »





Deepak Chopra propose une nouvelle série de méditations qui a commencé lundi, dont le thème cette fois-ci est “Comment manifester le vrai succès”. Au début, je me suis dit que ça ne me parlait pas trop puisque je n’ai pas de réelle ambition dans ce monde mais en écoutant la première, j’ai constaté qu’au contraire, c’était exactement ce que j’avais besoin de me remémorer. 
Puis en fait je suis comme tout le monde, j’ai des aspirations même si elles ne sont pas celles de la majorité des gens dans la forme, le fond est le même, vivre d’amour, de passion, dans la joie, l'harmonie et la paix. 
C’est clair que ça n’est pas facile de changer son mode de pensée mais là encore, cet énoncé est une croyance ou une façon de penser du mental conditionné, qui croit que c’est lui qui doit contrôler ou diriger l’individu.

Une chose difficile pour moi, c’est justement de commencer la journée en me connectant à la source, au silence intérieur et cette série de méditation est donc une belle occasion de changer mes habitudes. J’ai plutôt tendance à commencer la journée en mettant mon corps et mon mental en condition, dans un état qui avant me procurait une sorte de paix, de sentiment de sécurité, simplement parce que c’était en cohérence avec ma vision d’alors. Et parce que je répétais les mêmes rituels, les mêmes habitudes...mais en suivant le désir spontané, le rythme quotidien change selon l'envie. Là aussi c'est une façon de se déconditionner sans effort ou sans prise de tête.

Cet exercice ou ces moments de détente, de contact avec l’intérieur au-delà des sensations, sans attentes, sans s’attacher aux pensées, sans suivre leur trame, est une bonne habitude à prendre. Je le fais plus souvent le soir lorsque l’effet des cachets est passé ou lorsque je suis bousculée par des pensées émotions liées aux blessures passées mais c’est à intégrer pour bien commencer la journée.

Cela permet de se centrer et par cette connexion ou ce désir conscient de connexion avec la source, on lâche peu à peu l’identification au mental, le besoin de diriger notre vie en calculant ou en anticipant nos actions afin d’aboutir à un résultat selon des stratégies combatives. En fait commencer la journée dans la communion silencieuse, c’est à la fois se déconditionner et sortir de l’habitude d’agir dans l’urgence.

Ce qui est essentiel dans ce que dit Deepak Chopra, c’est que tout commence à l’intérieur, depuis la vibration en direction de l’extérieur et non l’inverse. Un rappel bien nécessaire en ce moment. 
On sait que notre vie se conforme à la vibration majeure que l’on porte mais celle-ci se compose autant de nos pensées conscientes qu’inconscientes, de nos émotions refoulées et de nos désirs actuels, de nos conditionnements et de notre volonté ou de nos anciens choix et de ceux qu’on veut faire aujourd’hui. 
Cette vibration majeure est donc l’initiatrice du mouvement, de nos actions et en même temps elle définit notre état d’être. Comme elle se compose de l’expression de nos multiples aspects, c’est absolument ingérable pour le mental. De plus elle est la combinaison de ce que nous portons en tant que fréquences, énergies, ces sphères invisibles et à peine perceptible pour le mental. 

Nous pouvons savoir quel type de vibration nous émanons selon notre état d’être du moment, selon les émotions qui nous traversent et les pensées que nous entretenons. 

Quand on médite, quand on se positionne en observateur neutre de ces corps subtils et du corps physique, quand on ne s’attache pas à ce qu’ils émanent, on accède à cet « espace » qui se situe au carrefour à la fois de nos corps subtils et des sphères dimensionnelles dont nous sommes issus, avec lesquels nous sommes en interconnexion. 

On est à la fois la personnalité individuelle et l’âme tout autant que la Conscience neutre, lucide, qui sont toutes les deux  universelles. Si je parle de carrefour c’est parce qu’on peut à la fois observer les pensées et les émotions et les émaner, les entendre et les exprimer, les vivre et les ressentir ou les percevoir, en même temps. 

On s’identifie habituellement aux pensées mais en prenant l’habitude de se centrer ou d’observer objectivement ce qui se passe en soi, on sait que nous sommes bien plus que cela. 
Peu à peu, on déplace notre conscience de l’espace réduit de nos pensées émotions à celui plus vaste qui est à la fois l’observateur et l’observé. Et la paix qui rayonne naturellement du point de vue de l’observateur neutre se répand peu à peu jusqu’à l’objet ou plutôt jusqu’au sujet observé, par la respiration calme et profonde et par le fait de ne pas juger, de ne pas interférer. 

C’est quelque chose qu’on peut sentir/percevoir effectivement bien que ça dépasse les références du mental mais ce positionnement l’aide à relâcher peu à peu le besoin de contrôle. Et à prendre confiance autant envers l’âme qu’en la force de l’unité intérieure. 

C’est cela l’amour, le sentiment de reliance, d’unité et cela va bien au-delà des émotions. L’amour véritable est dépourvu d’émotions, d’attachement, de jugement. Il est à la fois essence et mouvement, désir d’agir. Bon je voulais faire court puisqu’ici il s’agit simplement de transmettre le lien qui permet de s’inscrire à la série de méditations gratuites offertes par Deepak Chopra.
Elles sont accessibles gratuitement pendant cinq jours seulement. On peut s’inscrire par l’adresse mail ou par facebook.

Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr
 


2 commentaires:

  1. MR CHOPRA PAR SES LIVRES ET SES MEDITATIONS A BIEN REUSSI A MANIFESTER POUR LE VRAI SUCCES !!! POUR LES AUTRES ET BIEN ILS N'ONT QU'A CONTINUER A SE FAIRE TOUT BONNEMENT AVOIR !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage cette info parce que son point de vue rejoint le mien et comme ça résonne, je transmets. Après, à chacun d'en tirer le meilleur parti, d'utiliser ces infos, de les appliquer.
      D'autre part, si vous écoutiez ne serait-ce que la première méditation vous verriez que la notion de succès est ramenée à l'expression de notre vraie nature.
      Et l'idée que la transmission d'infos spirituelles ou qui visent à aider les autres devrait être totalement gratuite est encore un conditionnement.
      La richesse matérielle est la conséquence de la connexion intérieure, de l'amour qu'on cultive en soi par l'abandon des croyances telles que la nécessité de souffrir ou de se sacrifier pour mériter l'amour, la reconnaissance, l'abondance...

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.